L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Emploi hors indication des immunoglobulines intraveineuses dans la prise en charge du rejet de greffe d'organe plein : efficacité clinique

Dernière mise à jour : 30 avril 2018
Numéro de projet : RC0987-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des immunoglobulines en administration intraveineuse ou sous-cutanée utilisées hors indication dans le traitement du rejet de greffe d’organe plein?

Messages clés

Un essai clinique comparatif randomisé et une étude observationnelle rétrospective non randomisée examinent l’efficacité clinique des immunoglobulines intraveineuses utilisées hors indication dans le traitement du rejet de greffe d’organe plein. Des données probantes de qualité moyenne issues de l’essai clinique comparatif randomisé comparant les immunoglobulines intraveineuses combinées avec le rituximab à un placébo chez 25 greffés rénaux en rejet chronique d’origine immunologique mettent en relief l’absence d’effet important sur la fonction rénale. Des données probantes de qualité limitée provenant de l’étude observationnelle rétrospective non randomisée examinant les immunoglobulines intraveineuses comparativement à la méthylprednisolone chez 39 greffés rénaux en rejet à médiation par les anticorps indiquent une amélioration significative de la fonction rénale. Des études de vaste envergure et à long terme portant aussi sur d’autres types de greffes d’organe sont nécessaires pour réduire l’incertitude au sujet de l’effet des immunoglobulines.