Emploi hors indication des immunoglobulines intraveineuses dans le traitement d'affections hématologiques : efficacité clinique


( Dernière mise à jour : mars 23, 2018)
Gamme de produits:
Examen d’une technologie de la santé
Project Sub Line:
Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Numéro de projet :
RC0963-000

Détails


Question


  1. Quelle est l’efficacité clinique des immunoglobulines, administrées par la voie intraveineuse ou sous-cutanée, employées hors indication dans le traitement d’affections hématologiques?


Messages clés

Quatre études sont conformes aux critères d’inclusion établis pour les besoins du présent examen. Une revue systématique porte sur la thrombopénie maternoftale et néonatale allo-immune (TMFNA), alors qu’une revue systématique, un essai clinique comparatif randomisé (ECR) et une étude non randomisée sont centrés sur la maladie hémolytique du ftus et du nouveau-né (MHFN). Les études comparent les immunoglobulines intraveineuses (IGIV) avec ou sans corticothérapie à l’absence de traitement, à un placébo ou à une combinaison de corticothérapie, de photothérapie, d’exsanguinotransfusion, de prélèvement de sang ftal et de transfusion plaquettaire intra-utérine (TPIU). La prudence est de mise dans l’interprétation des résultats du présent examen en raison de l’hétérogénéité et de la qualité limitée des études.Somme toute, les données probantes sur l’efficacité clinique des IGIV utilisées hors indication dans le traitement d’affections hématologiques sont disparates. Dans le traitement de la TMFNA, la proportion de patients dont la numération plaquettaire est basse (Aucune étude sur les immunoglobulines administrées par injection sous-cutanée ne satisfait les critères d’inclusion du présent examen. De plus, nous n’avons pas repéré de données probantes sur les IGIV employées hors indication dans le traitement d’autres affections hématologiques, notamment l’anémie aplasique, la neutropénie auto-immune, l’hyperhémolyse posttransfusionnelle et l’hémophilie acquise.