Begin main content

Emploi hors indication des immunoglobulines intraveineuses dans le traitement d'affections auto-immunes ou inflammatoires : efficacité clinique

Publié le : 6 avril 2018
Numéro de projet : RC0964-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des immunoglobulines, administrées par la voie intraveineuse ou sous-cutanée, employées hors indication dans le traitement d’affections auto-immunes ou inflammatoires?

Messages clés

Les immunoglobulines intraveineuses (IgIV), employées hors indication, peuvent être efficaces dans le traitement de certaines affections auto-immunes. Ainsi, les femmes enceintes présentant un syndrome des antiphospholipides traitées par des IgIV et la plasmaphérèse thérapeutique et des corticostéroïdes ont eu des enfants avec moins de complications cardiaques que les femmes traitées par corticothérapie seulement. En outre, les IgIV employées dans le traitement du lupus érythémateux disséminé amènent une réduction importante de l’activité de la maladie et une atténuation des symptômes. Toutefois, en raison de l’insuffisance des données probantes, l’on ne peut se prononcer sur l’efficacité des IgIV dans le traitement de la pemphigoïde bulleuse, de la cardite due à la fièvre rhumatismale aigüe, de la dermatomyosite, de la myasthénie gravis, de la polymyosite, de la maladie de Kawasaki et de la chorée de Sydenham. Chacune des affections auto-immunes est examinée par une étude, à l’exception de la dermatomyosite et de la myasthénie gravis qui font l’objet respectivement de deux et de trois études. Somme toute, tenant compte des limites relevant du plan d’étude, de la présentation des paramètres et résultats, de la taille limitée des échantillons et du risque de biais, les données probantes sont trop limitées pour conclure à l’efficacité clinique des IgIV employées hors indication dans le traitement d’affections auto-immunes.

Mots-clés

musculosquelettique, troubles inflammatoires, maladies inflammatoires, maladie de Kawasaki, syndrome cutanéomuqueux et ganglionnaire, syndrome adénocutanéomuqueux, granulomatose de Wegener, granulomatose avec polyangéite, angéite granulomateuse nécrosante, maladie de Still, immunoglobuline intraveineuse Arthrite juvénile; Immunoglobulines par voie veineuse; Maladies auto-immunes; Polymyosite; Rhumatologie; Syndrome des anticorps antiphospholipides