En bref : L’implantation d’un cristallin artificiel chez le nourrisson atteint d’aphakie


( Dernière mise à jour : mars 31, 2022)

Page Type:
Outil

Messages clés

  • L’efficacité clinique de l’implantation d’un cristallin artificiel ne semble pas supérieure à celle de la prise en charge classique (lunettes ou verres de contact), chez le nourrisson atteint d’aphakie.
  • De façon générale, l’incidence des évènements indésirables est semblable chez les nourrissons et chez les enfants, outre le nombre d’interventions chirurgicales supplémentaires. Chez les nourrissons qui ont subi l’implantation d’un cristallin artificiel, une nouvelle intervention a été plus souvent nécessaire en raison de complications plus fréquentes, comme l’opacification de l’axe visuel.
  • Nous n’avons pas trouvé de données probantes au sujet du rapport cout/efficacité de l’intervention.
  • En général, l’implantation d’un cristallin artificiel chez les bébés âgés de 12 mois et moins ne semble pas présenter de bénéfice significatif quant à l’amélioration de la vue ou à l’innocuité, comparativement à l’implantation chez les patients âgés de plus de 12 mois.