Begin main content

La surveillance fœtale exercée par un travailleur de la santé avec peu ou pas d’expertise en obstétrique : efficacité clinique, sécurité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 31 mars 2016
Numéro de projet : RC0760-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quels sont les effets bénéfiques et les effets néfastes de la surveillance ftale exercée par un travailleur de la santé avec peu ou pas d’expertise en obstétrique durant la période prénatale ou en situation d’urgence obstétricale?
  2. Quelles sont les lignes directrices fondées sur des preuves quant à l’utilisation d’un moniteur ftal par des travailleurs de la santé avec peu ou pas d’expertise en obstétrique?

Messages clés

En raison de l’absence de preuves, il est impossible de se prononcer sur les effets bénéfiques et les effets néfastes de la surveillance ftale exercée par un travailleur de la santé avec peu ou pas d’expertise en obstétrique durant la période prénatale ou en situation d’urgence obstétricale. Il y aurait sans doute lieu d’élaborer des lignes directrices canadiennes sur la surveillance ftale par des professionnels de la santé en région rurale ou éloignée qui n’offrent pas de soins obstétricaux en temps ordinaire, car de nombreuses collectivités éloignées sont dépourvues de professionnels de la santé spécialisés dans les soins prénatals ou obstétricaux. Les lignes directrices du Royal Australian and New Zealand College of Obstetricians and Gynaecologists (RANZCOG) précisent que les prestataires de soins à la femme en travail doivent connaitre les options de surveillance ftale à leur disposition et posséder les connaissances suffisantes sur la physiopathologie maternelle et ftale. Pour ce qui est des préoccupations éducatives, l’on recommande un audit multidisciplinaire périodique axé sur les résultats cliniques maternels et ftaux de la surveillance ftale pernatale.