Les médicaments biologiques en première intention comparativement à la pharmacothérapie classique dans la prise en charge de la maladie de Crohn : efficacité clinique et rapport cout/efficacité


( Dernière mise à jour : février 13, 2019)
Gamme de produits:
Examen d’une technologie de la santé
Project Sub Line:
Synthèse accompagnée d’une évaluation critique, revue par des pairs
Numéro de projet :
RD0050-000

Détails


Question


  1. Quelle est l’efficacité clinique de la pharmacothérapie biologique en première intention comparativement à la pharmacothérapie classique dans la prise en charge de la maladie de Crohn?

  2. Quel est le rapport cout/efficacité de la pharmacothérapie biologique en première intention comparativement à la pharmacothérapie classique dans la prise en charge de la maladie de Crohn?


Messages clés

L’efficacité clinique de la pharmacothérapie biologique en première intention comparativement à la pharmacothérapie classique dans la prise en charge de la maladie de Crohn chez l’adulte est incertaine d’après les données probantes disponibles en raison du nombre d’études limité et de l’hétérogénéité de ces études. Selon les données probantes examinées ici, le traitement biologique initial a un effet bénéfique variable par comparaison avec le traitement classique; cependant, il produirait possiblement des bienfaits que la recherche devra approfondir.Nous avons recensé six études non randomisées menées auprès d’enfants, des études caractérisées par des limites sur les plans de la taille de l’effectif et de la qualité. L’on ne peut se prononcer quant à l’efficacité clinique des médicaments biologiques dans le traitement initial de la maladie de Crohn sur la foi des données probantes actuelles.Une analyse cout/efficacité effectuée en Italie donne à penser que la thérapie combinée en première intention serait plus efficace et économique que le traitement classique de la maladie de Crohn chez l’adulte.