L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

L'expérience des porteuses d'implants mammaires et des fournisseurs de soins : examen qualitatif rapide

Dernière mise à jour : 21 août 2018
Numéro de projet : RC1007-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quels sont l’expérience et le point de vue des porteuses d’implants mammaires et des professionnels de la santé qui ont participé à cette prestation de soins et de services?

Messages clés

Des femmes qui ont subi une reconstruction mammaire en raison d’une asymétrie des seins précisent qu’elles ne se sentaient pas normales ni féminines avant l’intervention. Après l’intervention, elles ont gagné en assurance et en confiance en elles-mêmes, se disent à l’aise de porter des vêtements cintrés, de sortir et de se dénuder devant leur conjoint. Les femmes sont réticentes à dire pourquoi elles se sont prêtées à une reconstruction mammaire. Elles tiennent leurs motifs secrets parce qu’elles ne veulent pas passer pour des personnes « bizarres » et que l’anomalie et son traitement sont méconnus.Quand les chercheurs se sont penchés sur ce qui incite les femmes atteintes d’un cancer du sein qui ont subi une mastectomie à opter ou non pour une reconstruction mammaire, plusieurs thèmes ont émergé. D’abord, l’importance des seins à leurs yeux, dans la constitution de leur identité. Les notions de féminité, de normalité et de l’aspect naturel du corps varient d’une femme à une autre et influent sur leur façon de voir la reconstruction mammaire. Ainsi, les femmes qui valorisent le corps naturel refusent la chirurgie de reconstruction ou optent pour la reconstruction mammaire autologue, car cette intervention ne fait pas appel à de la matière étrangère à leur corps. Certaines femmes choisissent les implants mammaires parce qu’ils restaurent leur apparence sans occasionner de douleur à de multiples points contrairement à la reconstruction autologue. Ces perceptions et ces points de vue sont teintés du contexte culturel et social des femmes. La décision des femmes à propos de la reconstruction mammaire est également influencée par leur point de vue au sujet de l’option de rechange (p. ex., prothèses mammaires), de l’intervention chirurgicale et par l’opinion de leur communauté, de leur famille et de l’équipe médicale. Pour beaucoup, les équipes médicales abordent le sujet de la reconstruction mammaire dès le début du traitement. Parfois, ces options sont présentées dans le cadre de la médecine personnalisée. Toutefois, des données d’entrevues avec des femmes et des professionnels de la santé du Royaume-Uni et de France révèlent que, parfois, ces options sont présentées en fonction de l’expertise et de l’offre d’options de traitement au centre médical et dans la perspective du chirurgien, plutôt que selon les besoins et la situation de la femme.Les femmes satisfaites des résultats de l’opération ont le sentiment que ces résultats comblent leurs attentes, voire les dépassent. En revanche, celles qui sont déçues affirment que le résultat ne correspond pas à ce qu’elles prévoyaient ou qu’on ne les a pas renseignées de manière exhaustive au sujet de toutes les options offertes. Nous n’avons pas relevé de documentation sur l’expérience de femmes en fonction du type d’implants mammaires (p. ex., à l’eau saline ou en silicone). Nous n’avons pas recensé non plus d’études décrivant le point de vue et la perspective de professionnels de la santé quant à leurs préférences ou à leur prise de décision à propos des implants mammaires. Les seuls écrits examinant la perspective de professionnels de la santé portent sur leur point de vue au sujet du caractère insuffisant de l’information sur les options de traitement communiquée aux femmes.