L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

L'ivabradine dans le traitement de l'insuffisance cardiaque chronique stable : efficacité clinique

Dernière mise à jour : 15 mai 2019
Numéro de projet : RC1119-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de l’ivabradine dans le traitement de l’insuffisance cardiaque chronique stable avec une fraction d’éjection ventriculaire gauche allant de 35 % à 40 %?

Messages clés

Nous n’avons pas relevé d’études où le critère d’inclusion est l’insuffisance cardiaque chronique stable avec fraction d’éjection ventriculaire gauche (FÉVG) supérieure à 35 %, mais égale ou inférieure à 40 %. Nous avons retenu deux études qui comptent des patients dont la FÉVG est inférieure à 40 % parce que la FÉVG moyenne est supérieure à 35 %, mais égale ou inférieure à 40 %. L’une d’elles est un essai clinique randomisé comparant l’ivabradine combinée au carvédilol avec le carvédilol. L’autre étude est une étude non randomisée comparant elle aussi l’ivabradine combinée au carvédilol avec le carvédilol. Dans les groupes de l’ivabradine, l’on observe une amélioration de nombreux paramètres, dont une réduction de la fréquence cardiaque moyenne et de la fréquence cardiaque au repos, la classe de la New York Heart Association, des aspects de la qualité de vie et la fraction d’éjection ventriculaire gauche.