Begin main content

Prise en charge de l’accident cérébrovasculaire aigu en télémédecine (programme TéléACV) : étude méthodique et analyse contextuelle

Dernière mise à jour : 21 janvier 2008
Issue: 37
Type de résultat : Rapports

Technologie

Les modalités de télémédecine (synchrones ou asynchrones), quelles qu’elles soient, qui établissent la communication entre le patient et les prestataires de soins, ou entre les membres de l’équipe soignante, dans le cadre de la prise en charge de l’accident cérébrovasculaire (ACV), plus précisément de l’évaluation, du traitement ou de la réadaptation.

Sujet

Rien n’est certain encore quant à l’application optimale du programme TéléACV. Plusieurs études originales évaluent les services de téléACV, mais aucun examen systématique ne synthétise leurs constatations.

Méthode et résultats

L’étude méthodique a commencé par une recherche documentaire couvrant cinq bases de données bibliographiques, qui s’est terminée à la mi-décembre 2006 ; le dépouillement de bibliographies pertinentes a suivi. L’étude englobe 22 études, présentant des données originales sur des modalités de téléACV, qui évaluent des paramètres cliniques, la rentabilité, la satisfaction du patient et celle du prestataire de soins ou la prestation des soins, qui ont été publiées en anglais dans une revue spécialisée évaluée par des pairs. Deux équipes d’examinateurs ont évalué, en toute indépendance l’une de l’autre, les articles et ont extrait les données pertinentes selon la formule du consensus.

L’analyse contextuelle, qui porte sur 15 organismes (deux au Canada) offrant des services de téléACV, a été conçue en fonction des articles couverts par l’étude méthodique et de 400 mentions relevées par Google.

Incidence sur la prise de décisions

  • Le programme TéléACV améliore l’accès au traitement. Le programme TéléACV facilite l’accès au traitement thrombolytique qui, lui, réduit la mortalité et la morbidité grave après un ACV. La satisfaction des patients à l’égard du programme est grande.
  • L’incertitude demeure quant à la rentabilité et à la sûreté du programme. Il a été impossible de tirer une conclusion sur l’impact économique et les effets néfastes potentiels des services de téléACV, comparativement à la prestation des soins en personne, de l’examen des données probantes disponibles.
  • Il est possible d’en connaître davantage sur cette modalité. Pour l’heure, il est impossible de comparer les programmes et de déterminer les pratiques exemplaires en cette matière en raison de la disparité des modes de présentation de l’information sur l’utilisation des ressources et sur les critères de jugement de l’efficacité. La mise sur pied de deux programmes au Canada s’avère l’occasion par excellence de collaborer à la conception d’une méthode d’évaluation normalisée, à la production d’économies d’échelle par le transfert des connaissances et à la détermination de la sécurité et de l’utilisation des ressources des services de téléACV.

Le présent aperçu reprend les grandes lignes du rapport d’évaluation technologique exhaustif disponible sur le site Web de l’ACMTS (www.acmts.ca) : Deshpande A, Khoja S, McKibbon A, Rizo C, Jadad AR. Telehealth for acute stroke management (telestroke): systematic review of analytic studies and environmental scan of relevant initiatives.