La mammographie peropératoire au cours de l'ablation chirurgicale du cancer du sein : efficacité clinique, rapport cout/efficacité et lignes directrices


( Dernière mise à jour : avril 22, 2019)
Gamme de produits:
Examen d’une technologie de la santé
Project Sub Line:
Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Numéro de projet :
RC1102-000

Détails


Question


  1. Quelle est l’efficacité clinique de l’imagerie peropératoire par mammographie dans la chirurgie du cancer du sein?

  2. Quel est le rapport cout/efficacité de l’imagerie peropératoire par mammographie dans la chirurgie du cancer du sein?

  3. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de l’imagerie peropératoire dans le cadre de la chirurgie du cancer du sein?


Messages clés

Sept études, soit un essai clinique comparatif randomisé et six études rétrospectives, offrent des données probantes de qualité limitée sur l’efficacité clinique de la mammographie de prélèvement peropératoire (MPPO).Les données probantes sur l’efficacité clinique sont rares, et les résultats ne sont pas concluants en raison principalement de l’hétérogénéité des devis d’étude, de la disparité de la terminologie utilisée pour décrire l’intervention et de l’imprécision de la description des techniques d’acquisition des images. Pour cause d’insuffisance, l’information présentée ne permet pas de déterminer si les interventions dans les études sont comparables. Ces interventions sont présentées comme étant une MPPO, une MPPO numérique ou une radiographie peropératoire et les comparateurs sont la mammographie de prélèvement standard, la radiographie de prélèvement classique, l’échographie peropératoire, l’examen macroscopique du prélèvement et l’analyse de coupes congelées. De plus, les définitions des critères d’évaluation ne sont pas universelles.Les constatations à l’appui de la MPPO vont comme suit : la MPPO est aussi exacte que la mammographie de prélèvement standard dans la détection des lésions cibles dans le prélèvement selon un essai clinique comparatif randomisé comptant 44 patientes atteintes d’un cancer du sein invasif; dans une revue rétrospective d’une base de données, le recours à la MPPO chez 26 patientes pour guider les marges chirurgicales autour de lésions occultes à l’échographie a réduit significativement le taux de réexérèse comparativement à l’échographie peropératoire chez 63 patientes et à l’examen macroscopique du prélèvement chez 38 patientes. Ni l’une ni l’autre des études ne se sont déroulées au Canada.Nous n’avons pas recensé d’analyses économiques ou de lignes directrices fondées sur des données probantes à propos de la mammographie peropératoire dans l’ablation chirurgicale du cancer du sein.La prudence est de mise dans l’interprétation de l’information présentée dans ce rapport d’examen en raison de l’hétérogénéité des études, tel qu’il est mentionné ci-dessus, de l’imprécision de la description des interventions dans les études retenues et de la rareté des données probantes provenant de la population canadienne. Des évaluations économiques et des lignes directrices fondées sur des données probantes ainsi que d’autres études évaluant l’efficacité clinique comparative de la MPPO au Canada rehausseraient la valeur des données probantes cliniques.