L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

La neurostimulation externe dans le traitement de la douleur migraineuse : efficacité clinique et rapport cout/efficacité

Dernière mise à jour : 27 avril 2020
Numéro de projet : RC1265-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Device
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des modalités de neurostimulation non effractives dans le traitement de la douleur migraineuse chez l’adulte?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité des modalités de neurostimulation non effractives dans le traitement de la douleur migraineuse chez l’adulte?

Messages clés

​Le présent examen porte sur deux évaluations de la technologie de la santé (ETS) et deux revues systématiques (RS) qui ont relevé une étude originale ainsi que sur deux essais comparatifs randomisés (ECR) examinant l’efficacité clinique de diverses modalités de neurostimulation non effractives dans le traitement de la douleur migraineuse. Toutefois, parmi les ETS et les RS, seule une RS englobe une étude originale pertinente.

Les données probantes sur l’efficacité de modalités de neurostimulation externe comparativement aux modalités de traitement usuelles sont rares. Les données probantes cliniques comparatives limitées indiquent que, dans la prophylaxie de la migraine, les dispositifs de neurostimulation externe comme la neurostimulation transcutanée supraorbitaire, la neurostimulation transcutanée occipitale et la stimulation magnétique transcrânienne répétitive ne sont pas différents des interventions usuelles (pharmacologiques ou non) pour atténuer les symptômes cliniques. Toutefois, ces constats sont à interpréter avec prudence au vu du caractère limité des données probantes disponibles et de la qualité et de la généralisabilité des études examinées. Les modalités se révèlent efficaces dans l’atténuation des symptômes et sécuritaires, les évènements indésirables étant peu nombreux. Nous n’avons pas repéré de données probantes sur l’efficacité des modalités de neurostimulation externe dans le traitement interruptif de la crise migraineuse. Nous n’avons pas relevé non plus de données probantes sur le rapport cout/efficacité des modalités de neurostimulation externe comparativement aux interventions usuelles ni sur l’efficacité clinique ou le rapport cout/efficacité d’autres dispositifs de neurostimulation externe offerts à l’heure actuelle.