L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

La pioglitazone dans la prise en charge du diabète de type 2 et du prédiabète : innocuité

Dernière mise à jour : 22 juin 2020
Numéro de projet : RC1285-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Médicaments
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Que disent les données probantes cliniques sur l’innocuité de la pioglitazone chez les patients atteints de diabète de type 2 ou de prédiabète?

Messages clés

Nous avons répertorié cinq revues systématiques (quatre avec métaanalyseet une avec métaanalyse en réseau), deux essaiscliniques randomisés et six études non randomisées sepenchant sur l’innocuité de la pioglitazone chez les patients atteints dediabète de type 2 ou de prédiabète.Chez les patients atteints de prédiabète, une étude non randomisée laissecroire que la pioglitazone serait associée à un risque accru de prise de poidset d’dème par rapport au placébo, alors queles études se penchant sur d’autres critères d’évaluation de l’innocuité n’observentgénéralement aucune différence significative entre la pioglitazone et les comparateurs.Chez les patients atteints de diabète de type 2, les résultats sontmitigés; souvent, les revues systématiques ne rapportent aucune différencesignificative entre la pioglitazone et d’autres traitements pour ce qui est dedivers critères d’évaluation de l’innocuité. Cependant, les données probantes sontde qualité faible à modérée. Il demeure donc une certaine incertitude quant auprofil d’innocuité global de la pioglitazone.Les résultats présentés ici doivent être interprétés à la lumière des limitesdes études retenues (p. ex. hétérogénéité de la documentation, absenced’insu).