L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Les mesures incitatives et les programmes de soutien pour améliorer l'observance du traitement antituberculeux

Dernière mise à jour : 18 février 2021
Numéro de projet : RC1318-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Interventions non chirurgicales
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des mesures incitatives et des programmes de soutien pour les gens qui ont besoin d’aide pour poursuivre leur traitement antituberculeux jusqu’à la fin?
  2. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet des mesures incitatives et des programmes de soutien pour les gens qui ont besoin d’aide pour poursuivre leur traitement antituberculeux jusqu’à la fin?

Messages clés

Nous avons repéré trois vues d’ensemble de revues et onze revues systématiques se penchant sur l’efficacité clinique des mesures incitatives et des programmes de soutien pour les gens qui ont besoin d’aide pour poursuivre leur traitement antituberculeux jusqu’à la fin. Nous avons également trouvé quatre ensembles de lignes directrices fondées sur des données probantes formulant des recommandations sur l’utilisation des mesures incitatives dans ce contexte. Les données sur l’efficacité clinique des mesures incitatives chez les patients atteints de tuberculose sont mitigées. Ces mesures n’ont aucun effet néfaste, mais il n’existe pas non plus de données probantes concluantes démontrant un bénéfice clinique. Dans l’ensemble, les revues retenues sont de qualité modérée ou élevée. Les ensembles de lignes directrices repérés recommandent l’utilisation de mesures incitatives et facilitatrices dans le cadre d’une stratégie de traitement axée sur le patient chez les personnes atteintes de tuberculose active et les personnes à risque; cependant, les données probantes étayant ces recommandations sont de certitude et de qualité faibles. Deux des ensembles sont de grande qualité méthodologique, alors que les deux autres sont de faible qualité.