L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Les programmes de visites à domicile prénatales et postnatales : efficacité clinique, rapport cout/efficacité et lignes directrices

Dernière mise à jour : 26 février 2020
Numéro de projet : RC1243-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Appareils et systèmes
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique des programmes de visites à domicile prénatales et postnatales pour les parents, les nouveau-nés et les bébés?
  2. Quel est le rapport cout/efficacité des programmes de visites à domicile prénatales et postnatales pour les parents, les nouveau-nés et les bébés?
  3. Que disent les lignes directrices fondées sur des données probantes au sujet de l’offre de programmes de visites à domicile prénatales et postnatales?

Messages clés

Nous avons relevé six publications pertinentes, soit quatre essais comparatifs randomisés et deux études non randomisées, examinant l’efficacité clinique de programmes de visites à domicile prénatales et postnatales pour les mères, les nouveau-nés et les bébés. Nous avons recensé une revue systématique se penchant sur le rapport cout/efficacité de programmes de visites à domicile prénatales et postnatales (jusqu’à ce que l’enfant ait deux ans). Nous n’avons pas repéré de lignes directrices fondées sur des données probantes portant sur l’offre de programmes de visites à domicile prénatales ou postnatales.

En général, des données probantes indiquent que les soins offerts dans les périodes prénatale et postnatale ont des résultats cliniques à court comme à long terme.

Pour ce qui est de la santé maternelle postnatale, un essai comparatif randomisé de qualité limitée ne constate pas de différence statistiquement significative entre la visite à domicile postnatale et la consultation en cabinet habituelle sur le plan du nombre de visites postnatales dans les huit semaines après l’accouchement ou de la dépression postpartum. Quatre essais comparatifs randomisés et deux études quasi expérimentales offrent des données probantes sur la santé infantile postnatale. Le recours à des soins médicaux d’urgence et les séjours d’une nuit à l’hôpital sont statistiquement moindres dans le groupe de nouveau-nés et de bébés qui ont reçu les soins infirmiers offerts par le programme de visites à domicile postnatales Family Connect que dans le groupe de ceux qui ont reçu les soins usuels. Comparativement à des nourrissons qui ont reçu des soins standards, ceux qui ont reçu dans leur première année de vie les soins préventifs offerts par un programme de visites à domicile postnatales ont moins de chance dans une mesure statistiquement significative d’accuser un déficit en mathématique, mais il n’y a pas de différence statistiquement significative pour ce qui est des évènements indésirables graves; les paramètres du développement ont été mesurés à l’âge de huit ans. Les naissances prématurées, les bébés de faible poids à la naissance et la maltraitance infantile sont significativement moindres pour les mères une première fois qui ont reçu des visites à domicile prénatales et postnatales dans le cadre des Kentucky Health Access Nurturing Development Services que pour celles qui n’ont pas reçu de visites à domicile. Au Japon, chez les femmes dont la grossesse est à haut risque, l’incidence de naissances prématurées est statistiquement moindre chez celles qui ont reçu une visite à domicile prénatale d’une infirmière de santé publique que chez celles qui n’ont pas eu de visite à domicile. Par contre, il n’y a pas de différence statistiquement significative entre ces deux groupes de femmes pour ce qui est de la proportion de nourrissons petits pour leur âge gestationnel. Il n’y a pas de différence statistiquement significative entre des adolescentes mères pour la première fois qui ont bénéficié du programme de visite à domicile prénatale et postnatale Family Nurse Partnership et celles qui ont reçu les soins usuels pour ce qui est des visites aux urgences ou des hospitalisations. Il n’y a pas non plus de différence statistiquement significative entre des femmes enceintes qui ont reçu une visite à domicile postnatale et celles qui ont consulté en cabinet quant au nombre d’examens médicaux, de consultations pour problème de santé ou de recours à des soins en urgence.

Des données probantes de qualité faible à moyenne provenant de sept études comprises dans la revue systématique d’évaluations économiques indiquent que les programmes de visites à domicile sont rentables par comparaison avec l’absence de visites à domicile, dépendamment du seuil de disposition à payer et du contexte des payeurs.