L’ACMTS tient à appuyer les décideurs du secteur de la santé canadiens durant cette période difficile et incertaine.
Pour trouver des outils, ressources et données probantes touchant la COVID-19, consultez notre portail sur la COVID-19.

 

Begin main content

Les thérapies canine et équine dans le traitement des troubles mentaux : efficacité clinique

Dernière mise à jour : 30 août 2019
Numéro de projet : RC1179-000
Gamme de produits : Rapports d’examen rapide
Type de recherche : Intervention non pharmacologique en santé mentale
Type de rapport : Synthèse accompagnée d'une évaluation critique
Type de résultat : Rapports

Question

  1. Quelle est l’efficacité clinique de la thérapie canine chez les patients atteints de trouble stress posttraumatique (TSPT), de trouble d’anxiété généralisée (TAG) ou de trouble dépressif majeur (TDM)?
  2. Quelle est l’efficacité clinique de la thérapie canine utilisée en complément de la psychothérapie chez les patients atteints de TSPT, de TAG ou de TDM?
  3. Quelle est l’efficacité clinique de la thérapie équine chez les patients atteints de TSPT, de TAG ou de TDM?
  4. Quelle est l’efficacité clinique de la thérapie équine utilisée en complément de la psychothérapie chez les patients atteints de TSPT, de TAG ou de TDM?

Messages clés

Nous avons repéré une étude non randomisée examinant l’efficacité clinique comparative de la psychothérapie au contact des chevaux combinée à la thérapie classique par rapport à la thérapie classique seule dans le traitement de vétérans atteints de trouble stress posttraumatique. Les données probantes, de faible qualité, ne laissaient voir aucune différence significative entre les deux groupes quant à la gravité des symptômes, à la résilience psychologique ou au taux de cortisol salivaire après un protocole de traitement de six semaines.Nous n’avons pas trouvé de données probantes comparant l’efficacité clinique de la thérapie équine à celle de la psychothérapie chez les patients atteints de trouble d’anxiété généralisée ou de trouble dépressif majeur. Nous n’avons pas non plus trouvé de données probantes sur l’efficacité clinique comparative de la thérapie canine (utilisée seule ou en complément de la psychothérapie) par rapport à la psychothérapie seule dans le traitement des patients atteints de trouble stress posttraumatique, de trouble d’anxiété généralisée ou de trouble dépressif majeur.Il faudra mener des recherches supplémentaires pour évaluer le rôle des thérapies canine et équine dans le traitement du trouble stress posttraumatique, du trouble d’anxiété généralisée ou du trouble dépressif majeur.