Comité consultatif d’évaluation postcommercialisation des médicaments


( Dernière mise à jour : novembre 26, 2022)

Le Comité consultatif d’évaluation postcommercialisation des médicaments (EPCM) est un groupe pluridisciplinaire qui offre des conseils et de l’expertise stratégiques crédibles en matière d’EPCM à l’ACMTS dans le contexte de demandes d’information, d’initiatives stratégiques et de domaines prioritaires.

Le Comité est composé de décideurs, d’experts de la recherche appliquée, de la méthodologie ou de l’analyse, de patients ou d’aidants, de cliniciens, de représentants du secteur privé, de membres du réseau d’EPCM (CoLab) et du personnel du centre opérationnel de l’EPCM. Sa taille et sa composition reflètent une volonté de s’adapter dans son fonctionnement aux changements dans le domaine des produits pharmaceutiques et de positionner l’ACMTS de façon qu’elle réponde aux besoins des décideurs en matière de données probantes et ainsi ouvrir la voie aux soins de demain.

Le Comité consultatif de l’EPCM relève de la présidente-directrice générale de l’ACMTS. Les membres sont tenus de respecter les lignes directrices sur les conflits d’intérêts ainsi que le code de conduite de l’ACMTS.

Président

Dr Ran Goldman

Dr. Ran GoldmanLe Dr Ran Goldman est professeur de pédiatrie, clinicien-chercheur et pédiatre, et il détient une bourse de recherche en médecine d’urgence pédiatrique et en pharmacologie clinique et toxicologie. Il a fait sa formation spécialisée à Toronto et a été médecin membre du personnel à l’Hôpital pour enfants malades (SickKids). Il a ensuite été recruté par le l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique, où il est devenu chef du service des urgences. Le Dr Goldman a également été vice-doyen de la formation continue à l’Université de la Colombie-Britannique. Il est actuellement coprésident de la Division de la thérapeutique translationnelle en pédiatrie à la Faculté de médecine, ainsi que membre de l’Institut de recherche de l’Hôpital pour enfants de la Colombie-Britannique.

Le Dr Goldman est titulaire d’une maitrise en méthodologie de la recherche en santé, et il enseigne à de nombreux étudiants à effectuer des recherches efficaces. Ses travaux de recherche portent principalement sur la douleur en milieu de soins actifs, et les résultats de son laboratoire ont entrainé une amélioration de l’approche de prise en charge de la douleur chez les enfants dans le monde entier. Le Dr Goldman a plus de 150 publications avec comité de lecture à son actif; c’est donc dire qu’en plus de faire des découvertes, il diffuse efficacement les constatations de son équipe en guides de pratique clinique concernant les enfants ayant de la douleur en milieu de soins actifs. Enfin, il dirige la plus importante ressource au monde dans le domaine de la recherche sur les médicaments en soins actifs, soit le programme Pediatric Research in Emergency Therapeutics (PRETx.ORG).

Membres

Colleen Metge

Dr. Colleen MetgeColleen Metge, Ph. D., a obtenu son diplôme en pharmacie de l’Université de l’Alberta en 1975. Après avoir travaillé en pharmacie de première ligne (en hôpital et en milieu communautaire), puis auprès de l’organisation professionnelle de pharmaciens en Colombie-Britannique, elle a entamé un programme doctoral en politique pharmaceutique à l’Université du Maryland à Baltimore en 1990.

Mme Metge a obtenu son doctorat avec concentration en épidémiologie et économie, avant d’accepter un poste à la Faculté de pharmacie de l’Université du Manitoba; elle y a occupé un poste permanent jusqu’en 2009 et a enseigné l’éthique, l’épidémiologie, l’économie et l’administration pharmaceutique, en plus d’entreprendre une myriade de projets de recherche sur les services de santé. Comme premier projet avec le Centre de politiques sur la santé du Manitoba, Mme Metge a préparé les données administratives du Réseau pharmaceutique informatisé (RPI) à des fins de recherche (Medical Care, 1999).

Mme Metge a pris sa retraite de l’université en 2009 pour occuper le poste de directrice de la recherche et de l’évaluation pour l’Office régional de la santé de Winnipeg (ORSW). Avant de prendre sa retraite de l’ORSW en juin 2017, elle encadrait une unité de recherche intégrée de 12 chercheurs de niveau maitrise ou doctorat offrant des services de recherche et d’évaluation des services de santé à l’autorité sanitaire de Winnipeg ainsi qu’à la province du Manitoba. Elle poursuit son travail à titre de chercheuse et de professeure agrégée au Centre manitobain de politiques sur la santé et au Département de sciences de la santé communautaire du Collège de médecine Max Rady de l’Université du Manitoba, avec un programme de recherche actif. En outre, Mme Metge a signé 112 publications avec comité de lecture ainsi que de nombreux rapports techniques destinés au gouvernement. Elle a également été présidente et membre du comité d’évaluation des demandes de subventions du programme de l’innovation à la commercialisation de la Fondation Michael Smith pour la recherche en santé et du Comité consultatif d’experts sur la vigilance des produits de santé (Santé Canada). Elle participe actuellement à l’évaluation de demandes dans le cadre des subventions pour preuve de concept d’innovation de la Société Recherche Manitoba ainsi que du comité de Santé publique, santé communautaire et santé des populations (PH2) des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC).

Jean-Eric Tarride

Jean-Eric TarrideÉconomiste de la santé de formation, Jean-Eric Tarride (M.A., Ph. D.) est professeur d’économie de la santé et de gestion des technologies de la santé au Département des méthodes de recherche en santé, des données probantes et de l’impact de l’Université McMaster, et titulaire de la chaire de recherche en gestion des technologies de la santé de McMaster. M. Tarride est le directeur du Centre d’économie de la santé et d’analyse des politiques de l’Université McMaster, et le directeur des Programmes d’évaluation des technologies de la santé de l’Institut de recherche de St. Joe’s Hamilton, à St. Joseph’s Healthcare Hamilton.

Dans ses travaux de recherche, il s’intéresse principalement aux méthodes d’évaluation économique des technologies de santé et des programmes, à la génération de données probantes du monde réel et aux réévaluations. M. Tarride a signé plus de 180 articles avec comité de lecture dans le domaine de l’évaluation économique des programmes de soins de santé. Il a de plus pris part à des collaborations fructueuses avec des cliniciens et des universitaires; en effet, il a dirigé le volet économique de 70 demandes de subventions retenues par concours fondé sur l’évaluation par les pairs. M. Tarride a reçu plusieurs subventions des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), du ministère de la Santé et des Soins de longue durée de l’Ontario et d’autres organismes de financement publics. Outre son expertise universitaire, M. Tarride possède plus de 10 ans d’expérience dans le secteur pharmaceutique dans différents rôles, notamment directeur de l’économie de la santé et du remboursement chez AstraZeneca Canada (juillet 2012-aout 2014) et gestionnaire principal de la recherche sur les résultats des interventions chez Pfizer Canada (2001-2005). Il continue d’agir à titre de consultant pour des sociétés privées et des gouvernements. Avant de se joindre au Comité consultatif d’évaluation postcommercialisation des médicaments, M. Tarride a été membre principal (économiste de la santé) du Comité d’experts en examen sur les technologies de la santé (CEETS) de l’ACMTS du 1er septembre 2017 au 31 aout 2022. Il a également siégé au groupe d’orientation économique du Programme pancanadien d’évaluation des anticancéreux (PPEA) de 2015 à 2017.

Fawziah Lalji

Dr. Fawziah LaljiFawziah Lalji détient un baccalauréat ès sciences (pharmacie) et un doctorat en pharmacie de l’Université de la Colombie-Britannique (UBC). Elle a ensuite effectué un stage de perfectionnement en pharmacothérapie des maladies infectieuses à l’Hôpital général de Vancouver. Elle est professeure à la Faculté des sciences pharmaceutique à UBC. Après avoir obtenu son diplôme, elle a pratiqué la pharmacie dans le secteur des soins actifs (en hôpital) ainsi que de la santé publique (au Centre de contrôle des maladies de la Colombie-Britannique).

Mme Lalji a consacré la majeure partie de sa carrière à la recherche appliquée dans le domaine des maladies transmissibles, plus précisément les volets santé de la population et santé publique. Elle se sert de bases de données administratives de la Colombie-Britannique pour étudier les résultats sur la santé associés à l’immunisation et la gérance des antimicrobiens. Par le passé, le laboratoire de Mme Lalji s’est penché notamment sur les antiviraux dans la prévention des hospitalisations pendant la pandémie de H1N1, la prévention du zona, et le recours aux antibiotiques et l’apparition de l’asthme chez les enfants. À l’heure actuelle, son laboratoire étudie le bienfondé de recourir aux antibiotiques pour des infections courantes, comme les infections urinaires et respiratoires. En outre, Mme Lalji travaille à plusieurs projets portant sur la prévention des infections pneumococciques en Colombie-Britannique et en Ontario. Elle collabore avec des chercheurs de partout au pays et a reçu de nombreux prix. Elle a publié plus de 200 articles évalués par les pairs, chapitres de livres et résumés de recherche dans des revues médicales prestigieuses.

Joan Paulin

Joan PaulinJoan Paulin, titulaire d’une maitrise en administration des affaires avec concentration en finance, fait du bénévolat depuis de nombreuses années, et a fait partie du conseil d’administration de plusieurs organismes sans but lucratif.

Mme Paulin s’intéresse au domaine des maladies rares depuis 2014, année où sa fille de 24 ans a reçu un diagnostic d’hypertension artérielle pulmonaire grave. Elle siège actuellement au conseil d’administration de l’Association d’hypertension pulmonaire du Canada.

Elle a participé à la consultation sur un régime national d’assurance médicaments du Dr Eric Hoskin en 2018; au programme de leadeurship des patients partenaires de la CORD en 2020; à l’échange Meilleurs cerveaux de l’ACMTS en 2021; et au Partenariat pour l’établissement de priorités en hypertension pulmonaire en 2022. Elle a en outre participé à la rédaction de dossiers à l’intention de Santé Canada (régime national d’assurance médicaments), de l’ACMTS (processus complémentaire) et du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB). Mme Paulin se passionne pour l’amélioration des soins aux patients atteints de maladies rares et chroniques, qu’on pense à un diagnostic plus précoce, à l’accès à de nouveaux traitements, ou à une plus grande participation des patients tout au long des processus de développement de médicaments, d’approbation et de remboursement.

Elle est ravie d’avoir l’occasion d’offrir son point de vue et de travailler auprès de personnes aussi passionnées qu’elle au sein du Comité consultatif d’évaluation postcommercialisation des médicaments (EPCM).

Frank Gavin

Frank GavinFrank Gavin œuvre depuis plus de 25 ans dans le domaine des soins de santé et de la recherche en santé, principalement à titre bénévole. En 1995, il s’est joint au Comité consultatif des familles de l’Hôpital pour enfants malades de Toronto (SickKids), avant d’en devenir le président de 1997 à 2001. M. Gavin a fondé en 2002 le Réseau consultatif canadien des familles (CFAN, de l’anglais Canadian Family Advisory Network), qui fait le lien entre les conseils des familles de centres de pédiatrie de partout au pays; il en a ensuite été le président pendant six ans. De 2011 à 2017, M. Gavin a été un membre du public du Comité canadien d’expertise sur les médicaments (CCEM) de l’Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé (ACMTS). En outre, de 2016 à 2021, il a dirigé le programme Engagement des citoyennes et des citoyens du RéseauBRILLEnfant, le réseau de recherche national des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) portant sur les enfants ayant un trouble du développement d’origine cérébrale. Il est aujourd’hui membre du tout premier comité consultatif des patients de la Société pour la prise de décisions en médecine (Society for Medical Decision Making). En 2017, il a reçu le prix du meilleur patient évaluateur du BMJ. M. Gavin a enseigné l’anglais pendant près de 30 ans au Collège Centennial de Toronto.

Dr Hasan Sheikh

Dr. Hasan SheikhLe Dr Hasan Sheikh est urgentologue et médecin spécialisé en dépendances à Toronto, et professeur adjoint au Département de médecine familiale et communautaire de l’Université de Toronto. Il détient une maitrise en administration publique de l’école de gouvernement Kennedy de l’Université Harvard, où il a reçu la bourse commémorative Frank Knox et la bourse de leadeurship en changement social Gleitsman, et été stagiaire en leadeurship municipal à Bloomberg Harvard. Dans ses travaux de recherche, le Dr Sheikh s’intéresse aux politiques de soins de santé canadiennes, plus particulièrement à l’utilisation des urgences pour détecter des problèmes en amont dans les politiques sociales et sanitaires.

Michelle Pashovitz

Michelle PashovitzMichelle Pashovitz est gestionnaire aux Examens des médicaments et Utilisation appropriée, Prestations d’assurance-maladie complémentaire et Régime d’assurance-médicaments, au ministère de la Santé de la Saskatchewan. Pharmacienne en exercice, elle a obtenu un baccalauréat ès sciences en pharmacie de l’Université de la Saskatchewan, puis le titre d’ACPR pour sa résidence en pharmacie d’hôpital. Elle a exercé de nombreuses années à l’hôpital, pour ensuite effectuer une maitrise en administration des affaires. Michelle Pashovitz a donc travaillé tant en milieu hospitalier qu’en pharmacie communautaire, en plus d’avoir siégé à une foule de comités et de conseils.

Samir Khan

Samir Khan Samir Khan est le directeur des politiques stratégiques au Bureau des stratégies de gestion des produits pharmaceutiques de Santé Canada. Depuis plus d’une douzaine d’années, il travaille à Santé Canada où il a dirigé des équipes de politiques, de législation et de recherche autour de questions de santé mentale, de toxicomanogènes règlementés et de produits pharmaceutiques. Samir Khan détient un Ph. D. spécialisé en neurosciences comportementales et pharmacologie, il a collaboré à la rédaction de nombreux articles de publications à comité de lecture et chapitres de livres, et il est membre de la Faculté de médecine de l’Université d’Ottawa.

Craig Simon

Craig SimonCraig Simon a obtenu en 1995 un Ph. D. de pharmacologie et de toxicologie de l’Université Queens. Il a commencé à travailler à Santé Canada dès 1996, d’abord à titre de réviseur de présentations de médicaments, puis de gestionnaire de la Division de l’évaluation des produits biopharmaceutiques. De plus, il a été directeur associé du Bureau des essais cliniques, du Bureau des sciences pharmaceutiques et du Bureau du métabolisme, de l’oncologie et des sciences de la reproduction. Récemment, Craig Simon a occupé le poste de directeur du Bureau des sciences pharmaceutiques. En 2020, il a rejoint les rangs de la Direction des produits de santé commercialisés et, aujourd’hui, il dirige le Bureau de la surveillance des produits de santé et de l’épidémiologie. Enfin, il a servi de ressource experte pour l’Organisation mondiale de la santé et l’USP (United States Pharmacopeia), en plus de coprésider le groupe de travail sur la bioéquivalence de l’IGDRP (International Generic Drug Regulators Programme).

Adrienne Stevens

Adrienne StevensAdrienne Stevens est épidémiologiste clinique et méthodologiste. Responsable des méthodes au Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI), un organisme consultatif externe de l’Agence de la santé publique du Canada, elle assure l’encadrement scientifique des groupes de travail et du personnel du secrétariat dans les processus de formulation des recommandations, et elle dirige des recherches méthodologiques s’inscrivant dans le mandat du CCNI. Au cours de sa carrière, ses travaux ont porté principalement sur la synthèse de données probantes servant à guider les processus décisionnels en soins de santé auprès de divers commissaires d’instances locales, provinciales, nationales et internationales. Adrienne Stevens a occupé des postes au sein de la direction et des services de méthodologie de l’organisation Cochrane, et elle détient un doctorat en épidémiologie.

Virginie Giroux

Virginie GirouxVirginie Giroux est la directrice, Économie de la santé et Recherche sur les résultats chez Merck Canada, où elle est à la tête de l’équipe de production de données probantes et d’évaluations économiques visant les organismes d’évaluation des technologies de la santé et les payeurs canadiens. Elle est aussi responsable de la mise au point et de la mise en œuvre de stratégies de production de données probantes utiles à l’échelle locale pour orienter les politiques et l’accès des patients aux produits, notamment aux premières étapes de la conception des essais cliniques sur les produits en voie de commercialisation.

Virginie a lancé sa carrière à titre d’économiste de la santé, de gestionnaire de comptes principaux et de chef d’équipe chez Brogan (aujourd’hui IQVIA). En mars 2009, elle a fait son entrée chez Merck au poste d’économiste de la santé. Au sein de cette société, Virginie Giroux a exercé des fonctions à responsabilités croissantes au service de l’accès des patients aux produits. Elle contribue activement à l’association œuvrant dans le secteur et, depuis deux ans, elle en est la représentante au Comité directeur sur les données probantes du monde réel. Elle détient un baccalauréat en administration des affaires de HEC Montréal et une maitrise en sciences économiques de l’Université de Montréal.

Jefferson Tea

Jefferson TeaJefferson Tea est actuellement vice-président des Affaires scientifiques et médicales chez Takeda Canada. Il est responsable des affaires médicales, de la production des données probantes, des données probantes du monde réel, de la règlementation, de l’assurance de la qualité, de l’information médicale et de la pharmacovigilance.

Il affiche plus de 20 ans d’expérience de la commercialisation et de l’accès au marché au service de l’industrie biopharmaceutique dans divers domaines thérapeutiques : maladies cardiovasculaires, diabète, gastroentérologie, immunologie, rhumatologie, néphrologie, neuroscience, maladies rares, vaccins, traitements au plasma et oncologie. Auparavant, il a travaillé au sein de sociétés multinationales comme Amgen, AstraZeneca, Pfizer, MDS Pharma et Fournier Pharma, pour les marchés canadien, américain et mondial.

Patricia Caetano

Patricia Caetano, directrice générale des Services de santé non assurés, ministère de la Santé et des Soins aux personnes âgées du gouvernement du Manitoba

Erica Craig

Erica Craig, Directrice provinciale des pharmacies, Services pharmaceutiques, ministère de la Santé, gouvernement du Nouveau-Brunswick